COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA COORDINATION DES SANS-PAPIERS DE BELGIQUE

Énième alerte : danger de mort des sans-papiers !

La Coordination de sans-papiers de Belgique exprime son profond regret suite à l’indifférence persistante et affligeante du gouvernement belge face à la situation des personnes sans-papiers. Depuis de nombreuses années, les personnes sans-papiers se sont mobilisées et continuent à mener un combat politique et social au quotidien.

En effet, ni la caravane des sans-papiers, ni la campagne des communes hospitalières, ni les mobilisations contre les visites domiciliaires, ni l’enquête inédite en Belgique sur la situation des personnes sans-papiers ayant abouti avec des recommandations au niveau communal et fédéral, ni les résultats de l’Observatoire de la pandémie de covid 19 parmi les personnes sans-papiers, n’ont fait vaciller les gouvernements qui se sont succédés sur la nécessité de reconnaître l’apport des personnes sans-papiers et de les intégrer dans l’Etat de droit belge avec des critères clairs et permanents.

C’est avec beaucoup d’amertume que nous constatons le choix du gouvernement de voir mourir à petit feu les milliers des personnes sans-papiers qui vivent en Belgique depuis 5, 10 ou même 20 ans.

Alors que la signature du pacte de Marrakech et la chute du gouvernement Michel, avaient démontré à suffisance l’échec de la politique d’asile et migration de la Belgique, aujourd’hui l’ombre de la NVA plane dans l’actuel gouvernement Ecolo, Groen, PS, Sp.a, MR, Open Vld et CD&V, qui s’inscrit toujours dans la politique du rejet de l’autre, cette politique qui a contribué à l’extrême droite d’élire domicile en Flandre. Aujourd’hui, face à l’absence d’un regard bienveillant et de perspectives, et totalement ignorés dans la gestion du covid, la situation des personnes sans-papiers est devenue explosive. Avec tous les moyens «raisonnables » déjà utilisés pour se faire entendre, la Coordination des sans-papiers de Belgique n’est pas surprise de voir des centaines des personnes sans-papiers entamer une grève de la faim, dans l’Eglise du Béguinage, à l’Ulb et à la VUB. Toutes ces personnes en grève ne réclament que leur droit légitime à la dignité.

La Coordination de sans-papiers de Belgique tient le gouvernement De Croo pour responsable de cette situation qui met la vie des personnes sans-papiers en danger. Tout raisonnement est dénué de sens devant le droit à la vie et à la dignité. La vie et la dignité des personnes sans-papiers comptent aussi.

Le gouvernement belge ne peut pas continuellement tourner le dos aux personnes sans-papiers. Il ne peut pas éternellement renoncer à lutter contre le travail en noir auquel les personnes sans-papiers sont condamnés ni au dumping social qui en résulte.

Ainsi, la Coordination de sans-papiers de Belgique appelle toutes les sensibilités à manifester leur soutien sans équivoque aux personnes sans-papiers en grève afin d’exiger du gouvernement une solution urgente et globale sur la question des personnes sans-papiers. Il faut tout faire pour créer les conditions de la régularisation des personnes sans-papiers qui habitent et travaillent en Belgique depuis des années.

Bruxelles le 4 juin 2021

La Coordination de sans-papiers de Belgique

Infos pratiques

Envoyez un mail à:
coordinationsanspapiersbruxelles à riseup.net

Ou par fessebouc:
facebook

Ou via les porte-paroles:

Moudou Ndiaye  0499884821

Serge Bagamboula 0493291974

Mamadou Diallo 0493995444

2014-2017 copyright sanspapiers.be