Lettre aux sept président(e)s des partis politiques en négociation en vue de constituer un Gouvernement fédéral

Objet : une solution pour les personnes sans-papiers

Bruxelles le 25 septembre 2020

Mesdames, Messieurs,La chute du « gouvernement Michel » avait été la conséquence directe des divergences de vue des partis politiques face à la question de la politique d’asile et migration belge. Face à la tragédie humaine que vivent les sans-papiers, la politique d’asile et migration belge a suscité une vague d’émotion et d’indignation de la société civile (Plateforme des hébergeurs, Communes hospitalières) et des personnes concernées (Coordination des sans-papiers), qui réclament depuis des années un changement de cap pouvant conduire à intégrer les sans-papiers dans l’Etat de droit belge.

La pandémie du Covid-19 fait de la régularisation des sans-papiers une urgence sanitaire et sociale. Leur régularisation est une solution contre l’exclusion sociale, le racisme, et contre la montée de l’extrême droite qui se nourrit de la question migratoire. Trouver une solution, c’est donner de la dignité aux femmes, aux hommes et aux enfants qui (sur)vivent aujourd’hui sans aucun droit. C’est aussi une réponse aux violences faites aux femmes et en même temps la garantie des droits des enfants. Nous estimons de plus que la scolarisation des enfants sans-papiers doit être prise en compte comme facteur d’ancrage durable. Nulle politique ne saura juguler la fraude sociale si la question des travailleurs sans-papiers n’est pas examinée avec lucidité. Les sans-papiers sont invisibilisés, même s’ils contribuent au développement économique du pays : leur situation tire les conditions salariales des autres travailleurs vers le bas. Aussi donc, la régularisation des sans-papiers est un levier de la participation de toutes et de tous à la relance de l’économie de ce pays qui nous est cher.

Nous souhaitons que votre gouvernement en gestation apporte un message positif de solidarité, d’acceptation et de vivre ensemble avec les personnes qui vivent ici, souvent depuis de nombreuses années, sans droit.Nous souhaitons que les négociateurs prennent en compte les principes de « bonne gouvernance » et de « transparence », en inscrivant dans l’accord de gouvernement, la mise en place d’une commission indépendante de régularisation avec des critères clairs et permanents, afin d’éviter l’arbitraire et les tentations de corruption telles que vécues avec l’ « affaire des visas humanitaires ».

Nous comptons sur votre compréhension de notre situation en vue de trouver une solution, et vous remercions par avance de la prise en compte de cette ultime demande.

L’ensemble de nos études, cahiers de recommandations et analyses de l’impact du covid sur les sans-papiers et la scolarisation de leurs enfants est téléchargeable sur le site de notre Bureau d’étude des sans-papiers, à l’adresse www.besp-sanspapiers.be

Infos pratiques

Envoyez un mail à:
coordinationsanspapiersbruxelles à riseup.net

Ou par fessebouc:
facebook

Ou via les porte-paroles:
Serge 0493291974
Mamadou 0493995444

2014-2017 copyright sanspapiers.be