COMMUNIQUE DE PRESSE:

Face à cette pandémie planétaire de Coronavirus, les personnes sans-papiers de Belgique, déjà fragilisées par leur situation, deviennent de plus en plus vulnérables en ce temps de confinement. Notre désœuvrement et notre dénuement deviennent très manifestes. Le flux d’informations liées à cette pandémie nous ébranle plus qu’auparavant. En tant que population oubliée, car considérées sans droit, pour survivre de cette tragédie, nous essayons de compter que sur nous-mêmes et sur la solidarité de nos soutiens ainsi que celle de nos amis belges.

Le constat est qu’aucune autorité politique ni administrative ne s’est penchée sur la situation des sans-papiers. La stratégie trop segmentaire de la prévention en santé publique des diverses autorités (fédérales, régionales et communales) nous exclut.

En dépit de cet abandon, la Coordination des sans-papiers qui SOUTIEN AVEC FORCE les mesures prises jour après jour par le gouvernement pour endiguer cette pandémie, a pu sensibiliser les sans-papiers qui vivent dans des occupations à partir des informations collectées çà et là, afin que les consignes des autorités fédérales soient observées au pied de la lettre par ces derniers. Comme geste solidaire, le collectif de femmes sans-papiers de Liège confectionne des masques chirurgicaux.
La Coordination des sans-papiers estime qu’avec les pouvoirs spéciaux qui sont conférés au Gouvernement Fédéral, il est plus que temps de prendre en ligne de compte tous les exclus de la société, que sont les personnes sans-papiers.
Pour ce faire, pour la santé de tous et le bien-être de tous, la Coordination des sans-papiers demande Madame Sophie Wilmès, notre Première Ministre, et à tous les membres de son Gouvernement, de faire parler leur cœur en décidant sur :
⦁ un moratoire dans le contrôle et les arrestations des personnes sans-papiers ;
⦁ la libération sans conditions des sans-papiers qui courent des grands risques en étant détenus dans les centres fermés, surtout qu’aucune expulsion ne saura se faire dans l’entre-temps ;
⦁ une souplesse d’accès à la carte d’aide médicale urgente pour les sans-papiers qui n’ont pas d’adresse ;
⦁ des mesures d’accompagnement en vivres et dans les occupations des sans-papiers en ce temps de confinement généralisés ;
⦁ une instruction des professionnels de prévention et d’éducation à la santé de passer aussi dans les occupations avec un message clair compréhensible par les sans-papiers au sujet de ce « Covid-19ʺ,
⦁ notre intégration dans l’Etat de droit belge, et ce, par une régularisation sur base de critères clairs et permanents à inscrire dans la loi de 1980 avec la création d’une Commission indépendante de régularisation.
La Coordination des sans-papiers a foi que, la lutte contre cette triste pandémie sera gagnée en mettant en œuvre des approches plus humaines, solidaires et sans exclusions.
Fait à Bruxelles le 18 mars 2020
La Coordination des sans-papiers

Téléchargez le communiqué de presse de la COORDINATION DES SANS-PAPIERS

Infos pratiques

Envoyez un mail à:
coordinationsanspapiersbruxelles à riseup.net

Ou par fessebouc:
facebook

Ou via les porte-paroles:
Serge 0493291974
Mamadou 0493995444

2014-2017 copyright sanspapiers.be