La Voix des Sans-Papiers (VSP) de Bruxelles a ouvert une nouvelle occupation pour des familles comprenant plus de 20 femmes et une quinzaine d’enfants dont des bébés. Ces personnes particulièrement démunies depuis le confinement et sans autre solution institutionnelle occupent à présent des bâtiments «logements » se situant Avenue de la Couronne, sur la commune d’Ixelles, où se trouve la majorité du collectif organisé, La Voix des Sans Papiers de Bruxelles. Les bâtiments appartiennent à la régie des bâtiments, sous l’égide du fédéral. Une vente est prévue depuis 2018, reportée plusieurs fois et ces logements sont restés vides tandis que des personnes sans abri, avec ou sans papiers, se retrouvent dans des situations de précarité physique, mentale, augmentées par l’anxiété de la COVID19.

Ces femmes et enfants, en demande de régularisation et de vie « normale », ont pris un peu de temps pour s’installer depuis 3 jours et espèrent pouvoir négocier une convention d’occupation précaire avec le fédéral en collaboration avec la commune d’Ixelles, telle que la loi le permet. Le bourgmestre n’a pas encore trouvé le temps de rendre visite à la première occupation du collectif, sis Rue Fritz Toussaint 47 mais il est grandement attendu dans cette nouvelle occupation. Ixelles a par ailleurs signé deux motions dans le cadre des Communes Hospitalières (Campagne du CNCD en 2017 relancée en 2020), y compris celle soutenant la régularisation des sans-papiers.

Depuis plusieurs semaines, ces femmes et enfants sont hébergés dans l’urgence. Deux tentatives d’ouverture d’autres bâtiments vides (murés sans délai depuis) ont échoué, sans aucune alternative proposée par les communes bruxelloises. Abou Bakri et Bintou Touré, tous deux porte-paroles de VSP Family et militants de la lutte des Sans Papiers depuis quelques années rappellent qu’aujourd’hui, environ 150.000 sans-papiers en Belgique, soit plus d’1% de la population, sont privés des droits fondamentaux quand, pourtant, la constitution belge et les droits internationaux inscrivent l’accueil digne et administratif pour toutes les personnes exilées venant de pays où la situation politique, économique, écologique, sanitaire est difficile, voire totalement dangereuse.

Un appel à solidarité médiatique et politique, ainsi que des demandes de soutien logistique et alimentaire sont lancés via les réseaux sociaux. Cette nouvelle occupation est avant tout politique, au sens où elle peut permettre dans les semaines qui viennent aux occupantes et leurs enfants de respirer un peu, d’organiser leurs demandes de régularisation et préparer la prochaine rentrée des classes vu que l’obligation de scolarité touche tous les enfants, enfants sans papiers compris, bien que leurs parents soient déchus de droits, mais pas d’obligations. Force est de constater qu’encore une fois, c’est grâce à la pugnacité et l’organisation des sans papiers eux-mêmes et de leurs soutiens que les bases sociales sont mises en place, tandis que les institutions et administrations rechignent à investir temps, moyens et logique d’éthique pour soutenir les personnes les plus démunies.

Contacts presse :

Bintou Touré – VSP Family, aussi porte-parole de la Coordination des Sans Papiers de Belgique – 0466 28 14 42

Abou Bakri – VSP Family, aussi porte-parole de la Voix des Sans Papiers de Bruxelles, collectif existant depuis 2014 ayant subi plus de 16 déménagements – 0465 96 04 07

Adresse email: Tous.Vsp.Fm@gmail.com

Page Facebook :

VSP FAMILY

LA VOIX DES SANS PAPIERS DE BRUXELLES

Infos pratiques

Envoyez un mail à:
coordinationsanspapiersbruxelles à riseup.net

Ou par fessebouc:
facebook

Ou via les porte-paroles:

Moudou Ndiaye  0499884821

Serge Bagamboula 0493291974

Mamadou Diallo 0493995444

2014-2017 copyright sanspapiers.be

This site is registered on wpml.org as a development site.