Ce 22 septembre à 20h30, une veillée est organisée pour rendre hommage à Semira Adamu, assassinée par la police il y a 22 ans.

Semira, nigériane, a fui un mariage forcé. Symbole de la résistance en centre fermé, elle a résisté à 5 expulsions avant d’être assassinée par la police lors de la 6ème, étouffée sous un oreiller. Elle avait 20 ans.

Cette veillée se veut être un hommage à son combat, sa résistance et à sa force, mais pas seulement. 22 ans c’est long. Suffisamment long que pour que les choses changent. Alors que l’on scandait « plus jamais ça » lors de ses funérailles, force est de constater qu’aujourd’hui, la politique migratoire est toujours aussi nauséabonde : refoulement aux frontières, rafles, enfermement des familles, construction de nouveaux centres fermés… Des vies détruites, des dommages et traumas irréparables. De nombreuses femmes luttent aujourd’hui pour leur liberté. Au travers de Semira Adamu, c’est aussi à ces femmes que nous rendons hommage.

Lorsque l’on évoque les politiques migratoires, on pense évidemment au camp de Moria, on pense à Calais, on pense à la méditerranée, mais aussi à Bruxelles. Bruxelles où il y a 22 ans, des policiers étouffaient une femme sous un oreiller. Bruxelles où il y a 2 ans, Mawda, une enfant de 2 ans, était assassinée par la police, d’une balle dans la tête. En Belgique et ailleurs, les frontières tuent.

Si la réalité de tou·te·s les enfermé·e·s est évidemment inacceptable, nous avons choisi de mettre en avant le combat de ces femmes qui subissent de nombreuses violences et qui, à l’instar de Semira, luttent et hurlent leur colère pour que « plus aucune femme n’ait à subir ce qu’elles ont vécu », comme nous le disait une femme enfermée en centre fermé ces derniers mois. Les Semira sont nombreuses, soyons aussi nombreux·ses lors de cette veillée : pour Semira et pour toutes les enfermées qui luttent contre ces violences racistes, coloniales et patriarcales.

La veillée aura lieu rue Sainte Gudule dans le Parc Saint-Michel (en face de l’église Sainte-Gudule). Ce lieu a été choisi car c’est à cet endroit que se sont déroulées les funérailles de Semira Adamu en 1998.Ils ont tué une femme, pas son combat !

=> Précision concernant la veille : l’évènement est toléré.

Lien de l’évènement sur facebook

Infos pratiques

Envoyez un mail à:
coordinationsanspapiersbruxelles à riseup.net

Ou par fessebouc:
facebook

Ou via les porte-paroles:
Serge 0493291974
Mamadou 0493995444

2014-2017 copyright sanspapiers.be